Médiation du travail


Stress,  violences au travail, épuisement professionnel, absentéisme, conduites addictives autant de risques qui impactent sur la santé psychique et physique des personnes.

Signaux révélateurs des problèmes liés aux troubles psychologiques au travail : 

- l'absentéisme, les difficultés relationnelles entre collègues,

- l'augmentation des conflits avec la hiérarchie,

- une baisse de la qualité du travail,

- et le développement de conduites addictives.

La question de leur prévention, de leur prise en charge se pose donc en terme de coûts sociaux, économiques et humains.

A ce titre, le centre de gestion de Meurthe-et-Moselle propose aux collectivités adhérentes à la convention prévention et santé au travail un service de médiation du travail.

Les missions du médiateur du travail


·    Gestion des situations suite à une agression ou un événement. Des sessions de médiation collectives et/ou individuelles  sont mises en place dans le but de limiter les effets d’une situation potentiellement traumatique (accident, agression, suicide…) auprès des agents victimes ou témoins –directs/indirects- d’incident.

·    Accompagnement à la mise en œuvre d’une démarche globale de prévention des risques psychosociaux. La démarche d’audit comprend un pré-diagnostic (recueil et analyse des indicateurs, dépistage des secteurs ou groupe d’agents exposés..), une analyse et un diagnostic approfondi (questionnaires, entretiens, observations sur le terrain...) et l’élaboration du plan d’action.

·    Réalisation de bilan professionnel permettant à l’agent de faire un point sur ses envies, ses motivations et ses compétences dans le cadre de son évolution professionnelle (reclassement, perte et changement de poste…).

·    Médiation entre l’agent et l’entourage professionnel si un problème de communication entraîne des souffrances sur le lieu de travail. L’objectif est d’améliorer les rapports au travail et d’endiguer les conflits éventuels.

·    Aide à la réintégration d’un agent dans sa collectivité suite à une absence prolongée et/ou accompagnement à l’intégration d’un agent suite à un reclassement. Ces interventions visent à limiter les appréhensions de l’agent et de la collectivité lors d’un retour au travail après une absence prolongée.

·    Sensibilisation sur la prévention des risques : addictions,  harcèlement moral, risques psychosociaux, reconnaissance au travail, stress, dépression, communication…

Il s’agit d’informer et d’apporter des outils aux acteurs de la prévention, à l’encadrement en particulier.

·    Aide au recrutement : le médiateur peut renforcer le service aide au recrutement du CDG 54, et participer à la sélection des futurs collaborateurs des collectivités en leur apportant sa connaissance sur des thèmes comme la personnalité, les motivations ou l’analyse de parcours.

·    Accompagnement dans le champ du handicap : sensibilisation de l’entourage professionnel d’un agent handicapé, en amont ou en aval du recrutement ; suivi des agents handicapés dans la collectivité (intégration, adaptation, difficultés rencontrées, etc.).

Respect de la confidentialité


Le contenu des entretiens est strictement couvert par le secret professionnel dans le cadre du code de déontologie du psychologue.

L’accompagnement s’inscrit dans une relation de confiance, garant d’une prise en charge efficace et de qualité.

Origine de la demande


A l’initiative de l’agent, qui peut soit en faire la demande auprès du médecin de prévention, ou de sa collectivité, qui se rapprocheront de l’ergonome, soit directement auprès du médiateur du travail.

A l’initiative du médecin de prévention ou de la collectivité, qui informe le médiateur du travail qui prendra contact avec l’agent.