Cellule mobilité


OBJECTIFS DE LA CELLULE MOBILITE


La cellule Mobilité a été créée dans le but d’accompagner les fonctionnaires territoriaux privés d’emploi ou en recherche de mobilité pour retrouver un emploi de reclassement.

 Les agents concernés sont tous les fonctionnaires de catégorie A, B ou C employés au sein d’une collectivité du département de Meurthe et Moselle en recherche de mobilité ou qui ont été privés d’emploi pour une des raisons suivantes :

inaptitude physique au poste qu’ils occupaient au sein de leur collectivité d’origine ;

suppression du poste qu’ils occupaient dans leur collectivité d’origine ;

- impossibilité de réintégrer ces agents à l’issue d’une période de disponibilité ou de détachement.

Il s'agit d'agents dotés d'une forte expérience professionnelle et qui sont immédiatement disponibles.

DEMARCHE D’ACCOMPAGNEMENT VERS L’EMPLOI


 La démarche d’accompagnement vers l’emploi de l’agent peut être scindée en différentes phases :

 Phase 1 : L’entretien d’accueil

Cet entretien a lieu entre l’agent et le référent emploi du centre de gestion. Il est destiné à :

-    Présenter le dispositif d’aide au retour à l’emploi et notamment les droits et obligations de chaque partie,

- Présenter les intervenants entrant en jeu dans le dispositif d’accompagnement (centre de gestion, prestataires de service etc.),

 -  Récolter des informations concernant le fonctionnaire (identité, grade, souhaits pour le reclassement etc.),

-   Remettre la convention d’aide au retour à l’emploi pour signature. Cette convention a pour objet d’organiser la recherche d’emploi.

Phase 2 : Le diagnostic

L’entretien d’orientation

Le but est d’aider l’agent à faire une mise au point sur sa carrière et ses aspirations professionnelles et de définir un projet professionnel adapté au marché de l’emploi.

L’entretien d’orientation est basé sur l’étude du bilan professionnel.

Le plan d’actions sera établi à partir de ses conclusions.

A l’issue de cet entretien, le référent :

- aide l’agent à rechercher des offres d’emplois correspondant à son projet. Ces offres sont transmises à l’agent tous les quinze jours,

- étudie l’opportunité de compléter les compétences de l’agent par le biais d’une formation,

- étudie l’opportunité de procéder à un bilan de compétences.

Cet entretien doit donc permettre à l’agent de construire son parcours de réinsertion vers l’emploi.

Le bilan de compétences

Un bilan de compétences peut être nécessaire. Ce bilan doit permettre de faire le point sur les compétences, aptitudes et motivations de l’agent et de définir un projet professionnel ou de formation.

 Phase 3 : L’entretien de suivi

Objectifs :

Cet entretien doit permettre le suivi de la recherche d’emploi de l’agent.

Au cours de cet entretien, le référent informe l’agent sur sa situation administrative, et fait le point sur sa recherche d’emploi. 

Fréquence :

- Un entretien physique au moins une fois par trimestre,

- Des entretiens téléphoniques réguliers

Phase 4 : Le plan d’actions

De la démarche de bilan professionnel et/ou de bilan de compétences va découler un plan d’actions.

Ce plan d’actions peut comprendre différentes démarches :

 - Les formations,

 - Les actions collectives,

 - Les actions de communication,

 - Les missions.

Les formations :

Des formations peuvent être envisagées pour développer certaines compétences, en cohérence avec le projet professionnel de l’agent.

Les missions

L’agent peut se voir proposer des missions destinées à favoriser son reclassement.

Les agents pris en charge par le centre de gestion peuvent faire l'objet d'une mise à disposition auprès de votre collectivité.

Ce dispositif conclu pour une durée déterminée, constitue une période d'essai qui vous permettra d’apprécier les compétences de l'agent.


Si votre besoin devient pérenne et si les services de l’agent vous donnent satisfaction, vous aurez alors la possibilité de le recruter.    

                    

Nota : le recrutement d’un fonctionnaire pris en charge entraîne une exonération du paiement des charges sociales afférentes à sa rémunération pendant une période de deux ans conformément à l’article 97 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statuaires relatives à la fonction publique territoriale.


Les actions collectives :

D’autres actions peuvent ainsi être envisagées telles que :

- Des ateliers de rédaction de CV et lettre de motivation,

- Des échanges de pratiques sur la recherche d’emploi

Les actions de communication :

Ces actions auprès des collectivités sont destinées à :

- Faire connaître le dispositif d’aide au retour à l’emploi,

- Présenter le profil des agents.

 Phase 5 : La mise en relation

 La recherche d’emploi

Pour réussir son retour à l’emploi, il est nécessaire que l’agent s’inscrive dans les bons réseaux au niveau local comme national :

Exemples : Inscription sur les sites de recherche d’emploi dans le milieu territorial (exemple : www.cap-territorial.fr) et recherche dans les annonces spécifiques pour l’emploi territorial : Gazette des communes,  Lettre du Cadre Territorial..

Les entretiens de recrutement

Une fois convoqué à un entretien de recrutement, il est nécessaire que l’agent s’y prépare.

Dans cette optique, l’agent peut bénéficier d’une préparation à l’entretien.

Phase 6 : L’adaptation et le maintien dans l’emploi

L’accompagnement à la prise de fonction peut être utile pour faciliter l’intégration de l’agent au sein de la collectivité.

Dans ce cadre, un suivi peut être organisé. 

Pour toute information complémentaire sur le profil des agents et/ou le dispositif d'accompagnement, veuillez contacter le service aide au recrutement dont les coordonnées se trouvent ici.